Rechercher
  • TESSA

Économie. C’est le printemps à Kervidanou 3

C’est l’heure de la récolte à Kervidanou 3 où de nombreux projets sont en voie de concrétisation, cet automne, autour notamment du rond-point de la rue Ferdinand-Buisson. Pour nombre d’entrepreneurs, la zone d’activités compte de nombreux atouts.

La crèche Les P’tits Babadins est en cours de réalisation, rue Ferdinand-Buisson. (Le Télégramme/Roland Fily)


Crèche Les p’tits Babadins. Elle y travaille depuis plus de deux ans, Noalig Pennec voit enfin se monter, rue Ferdinand-Buisson, les murs de sa micro-crèche. Celle-ci, intégrée au réseau national Les Petits Babadins, pourra accueillir une vingtaine d’enfants à la fin de cette année. La structure est en cours de réalisation par la société Tessa. Elle est divisée en « deux petites maisons avec une pièce de vie », de 130 m2 chacune. Elles pourront accueillir au total une vingtaine d’enfants encadrés par huit personnes dont une infirmière puéricultrice et un éducateur jeunes enfants, du lundi au vendredi de 7 h à 20 h. Contact au 07 69 63 40 66 ou mellac@lesptitsbabadins.com.



La crèche Les P’tits Babadins est en cours de réalisation, rue Ferdinand-Buisson. (Le Télégramme/Roland Fily)


Ijinus pousse les murs.« Ça va très vite », explique de son côté Olivier Le Strat qui dirige la société Ijinus. L’entreprise, créatrice d’outils de mesure connectés, a besoin de prendre ses aises et traverse la rue de Kervidanou pour mettre la main sur le bâtiment de 900 m2occupé précédemment par Bricomarché. « Il va permettre d’accompagner la croissance d’Ijinus. Ce site sera spécialement utilisé pour la logistique, les locations, le contrôle des instruments qui y passent. Ce service de location prend de l’ampleur avec plus 30 à 40 pour cent chaque année ».

Quatre des 35 salariés d’Ijinus y travailleront plus spécialement. Créée en 2003, la société créatrice d’outils de mesure connectés s’est installée à Mellac en 2008, et avait réalisé une importante extension de ses locaux en 2015.


L’ancien hall de stockage du magasin Bricomarché, d’une surface de 900 m, a été cédé par Intermarché à la société Ijinus, implantée juste en face. (Le Télégramme/Roland Fily)


Maison de l’économie. Le nouveau bâtiment destiné à accueillir les services économiques de Quimperlé Communauté est sorti de terre à proximité de la pépinière d’entreprises. On annonce sa livraison autour de l’été 2020.


La Maison de l’économie de Quimperlé Communauté sera livrée au deuxième semestre 2020. (Le Télégramme/Roland Fily)


Eureden. La nouvelle entité issue du rapprochement des groupes d’Aucy et Triskalia réfléchit, avec les élus locaux, à l’implantation d’une bonne partie de ses activités de gestion sur Quimperlé. « Un bâtiment important sera construit dans le secteur », indique André Fraval, vice-président de Quimperlé Communauté en charge de l’économie. Dans l’attente de cette implantation, les réunions régionales d’Eureden sont accueillies dans les locaux de LCS, dans l’ex-base Intermarché, rue Ferdinand-Buisson. L’ensemble représente 20 000 agriculteurs adhérents et 9 000 salariés. Cette implantation devrait impliquer la venue de 30 à 40 salariés sur Kervidanou.


Et aussi

Autour du même rond-point, rue Ferdinand-Buisson, vient d’ouvrir, sur 400 m2, l’enseigne « Métiers du tissu » (lire par ailleurs). On peut rappeler également que le magasin Biocoop a dans ses cartons un important projet d’extension qui devrait voir doubler sa surface de vente après le rachat du bâtiment occupé précédemment par Scènes d’extérieur. Ce local de 1,000 m² doit être démonté pour réaliser un nouveau bâtiment de 394 m².

À quelques centaines de mètres, la société Edifiz crée, rue Nelson-Mandela, un village d’entreprises qui pourra accueillir entre huit et douze sociétés réparties dans trois bâtiments qui seront livrés fin 2020. Dans cette même rue vient s’implanter l’entreprise de gros œuvre Batisole qui s’est portée acquéreur de deux lots.


Article écrit par : Roland Fily

Visible sur : Le Télégramme